Lot n°0407

- Société des Agathopèdes. Masse d'arme symbolique (probablement du 19e siècle ?) provenant de l'Académie agathopédique et sauciale. Elle se compose d'un manche en bois d'une longueur de 40 cm, avec aux extrémités un cochon assis dans un fauteuil et un canard en plomb (?) (symboles de ladite société). Nous n'avons retrouvé aucun renseignement sur cet objet que devait tenir un massier lors de l'ouverture des réunions. La Société Pantechnique et Palingénésique des Agathopèdes, appelée couramment Société des Agathopèdes, est une société confidentielle, libérale, burlesque et d'agrément fondée à Bruxelles le 24 septembre 1846 par Antoine Schayes dans le prolongement de l'Ordre des Agathopèdes datant du XVe siècle. Elle semble avoir disparu dans le dernier quart du vingtième siècle. La Société des Agathopèdes garde depuis ses origines des contacts et compte parfois des doubles appartenances avec la très secrète Société des douze dédiée comme elle à la gastronomie jointe à l'érudition. Antoine Schayes restaure l'Ordre des Agathopèdes le 29 septembre 1846 sous le nom de Société Pantechnique et Palingénésique des Agathopèdes, dont le premier chapitre s'est tenu le 4 novembre suivant. La Société des Agathopèdes, constituée au départ par sept membres, était composée de brillants érudits désirant se distraire honnêtement en s'adonnant à la gastronomie ainsi qu'à la création de canulars. Les membres juraient d'être de braves compagnons. Les statuts précisaient que « le but des membres de l'association est de passer les soirées à l'abri des mouchards, du bruit, de la musique et autres incommodités ». Malgré le caractère gaudriolesque de cette société de joyeux lurons, elle ne tarda pas à jouir d'un renom culturel prestigieux, principalement à cause des ouvrages de qualité publiés sous son égide et qui sont toujours recherchés par les bibliophiles. La société avait un président qui portait le nom de « Grand pourceau royal ». La devise des agathopèdes est « Tout pour un canard » et leur cri de guerre, « Amis comme cochons ». Voici quelques membres notables de la société : l'architecte Alphonse Balat, Auguste Baron fondateur de l'Université libre de Bruxelles, le peintre Félix Bovie, Renier Chalon savant numismate et auteur du célèbre catalogue de la bibliothèque du comte de Fortsas, l'écrivain Charles De Coster, le médiéviste Arthur Dinaux, Alexandre Dumas, qui réfugié à Bruxelles en 1850, fut reçu dans la société le 15 janvier 1852, le musicologue François-Joseph Fétis... (A. Dinaux. Les Sociétés badines, bachiques, littéraires et chantantes. P., 1867).
Estimation: 100/150€
Adjugé: 1000€